Les points de contrôle « utiles » à effectuer impérativement

Sortie à la journée Weekend prolongé Mouillage de prévu Vent > 3B Vent > 5B Points de contrôle
GV / drisse / écoute / halle bas / chariot / winch piano X X X X X 1/ Présence de trous ou de déchirures? Regarder par transparence, vérifier les oeillets
2/ Vérifier l’usure de la drisse au niveau de la poulie de renvoi en haut du mât et en bas du mât au niveau des poulies qui renvoient vers le piano (il faut couper la drisse de 15cm régulièrement pour déplacer des zones d’usure mais il peut arrivé qu’on oublie de le faire ou que la drisse est trop courte pour la couper, il faut alors la changer)
3/ Vérifier l’usure des bouts et le bon fonctionnement des palans (parfois le diamètre des bouts est trop gros ou trop petit par rapport aux poulies et aux crocs, il faut le changer sous peine d’avoir du mal à choquer ou à bloquer le bout)
4/ Vérifier le chariot de GV
5/ Vérifier les deux vitesses du ou des winch
Ris X X X Vérifier les bouts et leur mise en place
Génois / écoutes / winch X X X X X 1/ Présence de trous ou de déchirure? Regarder par transparence, vérifier les crochets ou le long de l’étai
2/ Vérifier le tambour et regarder si visible l’état de l’étai au dessous ou au dessus du tambour. Si l’étai paraît mou (relâcher le pataras), vérifier les goupilles du ridoir.
3/ Vérifier les écoutes, et notamment le bout des écoutes (si effiloché : sur-liure, on coupe, on brule)
4/ Vérifier les poulies des chariots
5/ Vérifier les deux vitesses des winch
Moteur et pas de l’hélice X X X X 1/ Localiser la batterie du moteur et le tuyau d’arrivée de l’eau de mer, vérifier le niveau de gazole
2/ Allumer le moteur au point mort ou avec des gaz débrayé suivant les indications disponibles
3/ Vérifier l’échappement (couleur des gaz et évacuation de l’eau de mer permettant de refroidir le moteur)
4/ Barre droite, mette un peu de gaz en marche arrière et observer les remous générés par l’hélice
Moteur et consommables X 1/ Vérifier le niveau d’huile (ne pas visser la pipette)
2/ Vérifier le filtre d’eau de mer
3/ Vérifier le niveau du liquide de refroidissement
4/ Faire le plein de gazole si besoin
Cartes du périmètre / IN / BM ou AB X X X X X Vérifier la présence et l’état des cartes couvrant la zone de navigation envisagée, les Instructions Nautiques et le Bloc Marine ou l’Almanach’ du Marin Breton
Matériel de navigation X X X X X Jumelles / règle de CRAS / compas de relèvement / compas pointe sèche / crayon papier / taille crayon / gomme
Baromètre / VHF
Sondeur X X X X X Vérifier que le sondeur est bien étalonné avec la sonde à main et surtout expliquer à l’équipage à quoi correspond le chiffre indiqué par le sondeur : la profondeur à partir de la zone de flottaison ? Sous la quille ? Avec un pied de pilote ?
Anénomètre / speedo / GPS (X) X X X X Vérifier le fonctionnement de l’anémomètre (en soufflant dessus si le port est abrité), le speedomètre (en le démontant, en profiter pour le nettoyer rapidement) et le GPS (y compris son antenne)
Seau / éponge / écope / Torchon (X) X X X X Pour enlever l’eau après avoir vérifié le speedo. Le seau peut aussi servir de sac de rangement des bouts du piano.
S’il pleut ou si la mer est agitée, un torchon ou une serpillère en bas de l’escalier permet de garder l’intérieur au sec.
Toilettes (X) X X X X Localiser les vannes d’arrivée et de sortie. Vérifier rapidement le fonctionnement des toilettes sans passer par la cuve à eau noire.
Trous dans la coque X X X X X Repérer les arrivées d’eau potentielles (si vous avez suivi le tableau, il ne reste plus que celles au niveau de l’évier). Localiser aussi les passe-coques correspondant.
Extincteurs (X) X X X X Localiser et vérifier la date de révision des extincteurs (au moins un près du moteur, et un près de la cuisine ou dans le carré)
On vérifie les thermocouples de la gazinière dans la foulée.
Les autres origines possibles de feu à bord : court-circuit électrique, faux-contact au niveau de la batterie, surchauffe moteur si mauvais refroidissement
Trousse à outils X X X X X A minima : pince multiprise, clé à molette, tournevis plat et cruciforme, scotch gris tressé, scotch noir, scotch à voile, fil à surlier, une tige métallique à crocheter, marteau, garcettes, WD40
Gilets X X X X X Vérifier que les gilets sont en bon état apparent, que la pastille de sel est bien là et que la bombonne n’est pas percutée, un ou deux kit de réarmement
HLM X X X X X Bouée fer à cheval / Feu à retournement ou perche IOR / Palan d’HLM
Ancre (X) (X) X X Vérifier l’ancre, la chaine et l’étalingure. Si vous pensez mouiller souvent, faites des marquages tous les 5 mètres. (penser à rincer l’ancre avec 2 ou 3 seaux d’eau de mer pour laisser sur place les éventuels résidus d’algue, de sable ou de vase)
Boule de mouillage.
Annexe X X Gonfler l’annexe et vérifier qu’elle ne se dégonfle pas. Localiser le grappin et les rames.
Chaine HI-FI X X X Vérifier avec un CD ou un smartphone connecté avec un jack la chaine hi-fi
Matériel de détresse X X X Miroir de signalisation / lampe flash
Vérifier la date de révision du bib, des fusées, des feux à main
Localiser la pince coupe-hauban et le pavillon de détresse, la corne de brume
Le gréement X X X X Monter au mât pour vérifier les barres de flèches, la tête de mât (girouette et feux), le haut de l’étai (être encore plus prudent sur un enrouleur et regarde si l’étai ne se détorone pas), les poulies de renvoi des drisses.
Se mettre à cheval sur la bôme et regarder vers la tête de mât : le mât est bien droit?
Vérifier les haubans et les ridoirs
Les fonds X X X X Soulever le plancher et regarder l’état des fonds (propre/sale, fissure?)
Plonger (si possible) et vérifier l’absence de fissures autour de la quille. Noter l’état du bulbe.
Gaffe À quoi ça sert sans Jolly-Hook ?
Batterie de cuisine X X X X Verres, bols, assiettes, couteaux, fourchettes, cuillères, poelle, cocotte minute, planche à découper, ouvre boîte, tire bouchon…
Eponge, torchon, produit vaisselle
Eau X X X X X Une à deux bouteilles d’eau par personne par jour

Continuer votre formation :