Prise de coffre

double amarrage sur bouée rouge

Prendre un coffre à la voile

Avant la phase d’approche de la prise de coffre, réduire la voilure. C’est la GV qui permet au voilier de lofer et d’avancer d’avantage vers le vent, on la garde pour la manœuvre. Ceci dit, une approche sous génois seul, c’est possible aussi et ça évite les retours de bôme quand on tarde à affaler une fois le coffre attrapé !

  1. Préparer une aussière de chaque côté à l’avant

  2. Viser le coffre à une allure de près confortable pour pouvoir lofer ou abattre un peu pour ajuster le tir sans dépasser le travers. C’est le bon plein.

  3. Attraper le coffre sous le vent et passer rapidement l’aussière dans l’anneau du coffre ou le dernier maillon de la chaine

  4. Faire un tour mort autour du taquet puis finaliser le nœud de taquet

  5. Affaler la GV ou le génois

  6. Passer une deuxième aussière

Apprendre la prise de coffre au moteur

Avant la phase d’approche, affaler les voiles sans ferler la GV au cas où le moteur fasse des siennes.

  1. Préparer une aussière de chaque côté à l’avant

  2. Viser le coffre globalement face au vent

  3. Réguler l’arrivée avec des coups de gaz plus ou moins importants selon le vent et le courant

  4. Passer l’amarre dans l’anneau avec la main (pas de gaffe : c’est moins dangereux et plus facile)

  5. Bien passer dans le chaumard pour ne pas frotter ou forcer sur les chandeliers

  6. Faire un tour mort autour du taquet puis finaliser le nœud de taquet

  7. Passer une deuxième aussière

présentation produit du jolly hook
Une gaffe sans jolly-hook, ça ne sert pas à grand chose pour les manœuvres de prise de coffre…