Anatomie des cordages

macro sur l'anatomie d'un bout

Sur un bateau à voile, les ficelles et les cordes s’appellent des bouts, à prononcer boute. C’est grâce à tous les bouts à bord que l’on peut attacher le bateau au port et tirer sur les voiles.

Apprendre l’anatomie du bout

Un bout est constitué d’une gaine qui protège de l’usure par frottement et des rayons du soleil. L’intérieur du bout s’appelle l’âme et assure la résistance du cordage. Contrairement à une corde d’escalade ou une amarre, un bout n’est pas élastique, il ne s’allonge pas. La gaine et l’âme sont faites à partir de fibres synthétiques.

Le bout de la photo est renforcé d’une seconde gaine de couleur blanche.

Entretien courant des bouts

Lors de tes premiers tours sur le bateau, regarde les extrémités des bouts. Si le bout est tout effiloché, c’est bien de le couper net puis de le brûler. Un coupe-bout permet de faire le travail proprement.

Brûler un bout, c’est bien pour les bouts de faible diamètre. En revanche, ce n’est pas un entretien durable pour la majorité des bouts qui sont très sollicités. Pour bien protéger les bouts, on fait généralement une surliure.

Apprendre les nœuds marins

Pour apprendre et découvrir les nœuds en vidéo, c’est par ici.