Le calcul de marée en théorie

A quoi sert le calcul de marée?

Le calcul de marée permet de connaître la hauteur d’eau approximative qu’il y aura sous le bateau à un instant donné. La hauteur d’eau doit être strictement supérieure à la somme du tirant d’eau du bateau et du pied de pilote. Le calcul de marée permet aussi de nous donner des indications sur le courant.

Heureusement, grâce aux téléphones intelligents, il n’est plus nécessaire d’avoir la bosse des maths pour s’en sortir. Le SHOM met à votre disposition gratuitement un outil de prédiction en ligne. C’est très simple :

  1. Sélectionner le port le plus proche
  2. Sélectionner la date à laquelle vous serez en navigation
  3. Reporter les prédictions sur le journal de bord

La règle des douzièmes

Maitriser la règle des douzièmes pour faire son calcul de marée, c’est s’assurer d’être capable de naviguer en sécurité même si votre smartphone n’a plus de batterie ou que le réseau des télécoms ne permet pas d’accéder à internet. C’est une approximation de la courbe sinusoïdale visible ci-contre pour n’avoir à tracer qu’une simple ligne droite.

Les deux premiers éléments à calculer sont :

l’heure marée : durée de la marée divisée par 6 (en heure)

le douzième : marnage de la marée divisé par 12 (en mètre)

  • 1ère heure : 1/12 => variation de la hauteur d’eau de 1/12e
  • 2ème heure : 2/12 => la hauteur d’eau varie de 1/6e du marnage
  • 3ème heure : 3/12 => la hauteur d’eau change d’1/4 du marnage
  • 4ème heure : 3/12 => la hauteur d’eau évolue de 25% du marnage
  • 5ème heure : 2/12 => la hauteur d’eau varie de 1/6e du marnage
  • 6ème heure : 1/12 => variation de la hauteur d’eau de 1/12e

Autrement formulé, la moitié de la variation d’eau a lieu pendant les deux heures au milieu du cycle (mi-marée). La moitié restante va s’étaler sur 4 heures. C’est donc pendant la milieu de la marée qu’a lieu le plus de changement. En langage marin, on dit que c’est à mi-marée qu’il y a le plus de courant. Le contraire de la mi-marée lorsqu’on est à basse mer ou pleine mer, c’est l’étale et il n’y a pas de courant.

schéma explicatif du calcul de marée

Avec internet, le calcul de marée, c’est plus simple !

marégramme du shom pour une journée
Les données ci-dessus ne sont à considérer qu’à titre illustratif

Calcul de marée à partir d’un port de référence

Les tables de marée du Bloc Marine ou de l’Almach du Marin Breton proposent de calculer la marée pour les ports secondaires à partir des ports principaux, dit de référence. Il faudra alors d’abord identifier le coefficient en cours (Vives-Eaux ou Mortes-Eaux, la limite est 70) pour effectuer les corrections sur l’heure et la hauteur d’eau en fonction de la Pleine Mer et de la Basse Mer. C’est juste des additions ou des soustractions mais il faut rester concentré pour éviter l’erreur d’étourderie.

Attention notamment à la construction du tableau : heures, puis hauteurs VE – ME – ME – VE et non pas VE – ME – VE – ME !

Corrections à effectuer sur le port de référence

Ports secondaires HEURES

Pleines Mers VE

HEURES

Pleines Mers ME

HEURES

Basses Mers ME

HEURES

Basses Mers VE

HAUTEURS

Pleines Mers VE

HAUTEURS

Pleines Mers ME

HAUTEURS

Basses Mers ME

HAUTEURS

Basses Mers VE

Port Apha + 1h05 + 1h05 + 1h20 + 1h05 -2,05 -1,2 -0,2 -0,05
Port Bravo 0h00 -0h10 -0h05 +0h05 -0,05 -0,15 -0,10 -0,15
Port Charlie +0h15 +0Hh25 +0h15 +0h20 +1,15 +0,70 +0,50 +0,20
Port Delta -0h20 -0h10 -0h15 -0h05 -1 -0,4 -0,8 -0,3
empreinte de pied dans le sable

Le pied de pilote

Le pied de pilote, usuellement supérieur ou égale à 1 mètre, c’est la marge de sécurité qu’on se laisse pour compenser le manque de précision lié au cumul des facteurs suivants :

  • Les mesures du SHOM sont données avec une incertitude d’au moins 20cm
  • La hauteur d’eau précisée par le SHOM est donnée pour un port de référence
  • Les fonds sableux et vaseux évoluent très rapidement
  • La houle, dans le creux de la vague on est plus bas de la moitié de sa hauteur
  • La pression atmosphérique (1cm en moins par Hpa au dessus 1013)
  • La température de l’eau (là on chipote !)
  • L’erreur est humaine…

Pour résumer les deux objectifs principaux du calcul de marée sont :

  1. Vérifier qu’il ai assez d’eau pour permettre au voilier de suivre sa route en sécurité : faire un exercice pratique
  2. Prendre en compte le courant dans sa navigation pendant les 2 heures de mi-marée