La pêche à la traine en voilier

Lorsqu’on fait de la croisière on peut facilement pêcher à la traîne ou alors autour du mouillage avec un harpon. Le plus simple pour les débutants ou pour ceux qui ne sont pas comme des poissons dans l’eau, ça reste la pêche à la traîne.

Les 3 types de pêche à la traine

La planchette : environ 5 mètres de profondeur pour une vitesse max du voilier de 3 à 5 nœuds
La paravane : de 10 à 20m de profondeur pour une vitesse max de 3 nœuds
Le plomb : on rase le fond avec une vitesse de moins de 2 nœuds (pas facile avec une quille et un safran)
pêche à la traine avec cinq leures derrière le voilier

Ne pas tenter de reproduire la photo ci-dessus !

planchette pour la pêche à la traine

La planchette ou la pêche en mer pour les nuls

Si on ne veut pas trop augmenter son pied de pilote en incluant la traine et regarder trop fréquemment son sondeur, le plus simple c’est de s’orienter vers la planchette dont les prix commencent à partir de 20€.

Entretien du matériel de pêche

Pour augmenter la durée de vie de votre matériel, il faut impérativement le rincer à l’eau douce après chaque utilisation. Lorsque les hameçons sont trop rouillés ou que l’ardillon est érodé, il est temps de les changer. Ils risquent soit de casser sur une grosse prise soit de ne pas retenir assez le poisson.

Pêcher en mer plus finement

Pour augmenter vos chances de remonter du poisson à bord, il faut apprendre à jouer avec la profondeur de la traine (poids de la paravane), les types de leurres et les types de plumes. Les combinaisons sont infinies !

Les bons conseils de Francis

Pour les leurres, style leurres souples (Red Gill, Raglou, Anguillons) on vise le gros uniquement, le bar ou le lieu
Pour les plumes, colorées elles visent les lieux et les maquereaux ; blanches c’est plutôt les bars et les maquereaux

Les poissons pélagiques, essentiellement les maquereaux côte atlantique se pêchent entre deux eaux. Pour avoir des maquereaux, le mieux est de viser les 5m.

Pour les poissons dits benthiques, c’est à dire qui vivent au fond, les bars et les lieux sur la côte atlantique, le mieux est de les chercher au ras du fond, donc le vrai pêcheur à la traîne (bateau motorisé, vitesse réglée) va privilégier la pêche au plomb et “grattera” le fond pour traquer ces poissons au plus près de leur habitat.
Concernant le voilier qui traîne sans pêcher activement, on conseille parfois la paravane qui ira plus profond, donc sera théoriquement plus visible par les poissons visés.
Il reste que pour utiliser une paravane correctement, l’idéal est de choisir la paravane correspondant à la profondeur de l’endroit pêché. C’est pour cela qu’il y a différentes paravanes (poids variables) qui permettent d’atteindre différentes profondeurs en fonction de la longueur de ligne mise à l’eau, et de la vitesse (de 4 à 25m).

La planchette permet de capturer régulièrement les maquereaux, et de temps en temps les bars qui quittent le fond pour aller chasser en pleines eaux, ainsi que des lieux quand les 5m de “plongée planchette” correspondent à 6-7m de profondeur effective, les lieux peuvent alors attaquer les leurres puisqu’ils les voient !

Continuer votre formation :