Objet à la mer

Objet à la mer, l’entraînement à l’HLM

Pour s’entrainer à la manœuvre de récupération d’Homme à La Mer, on peut utiliser un seau et un pare-battage. Le pare-battage flotte et le seau fait office d’ancre flottante pour éviter que l’Objet à La Mer ne dérive trop avec le vent.

Objet à la mer = seau + pare-battage

Ça sent le vécu !

Le bout qui relie le seau et le pare-battage ne doit pas dépasser les 15-20cm pour limiter les risques de rester bloquer au niveau de la quille, de l’hélice ou du safran…
en plein exercice d'objet à la mer
seau et pare-battage à la mer

Les exercices d’Objet à La Mer à la voile et au moteur

L’objet à la mer est une simulation d’un homme à la mer dans l’optique d’essayer différentes manœuvres de récupération et de s’entrainer dans des conditions de mer et de visibilité variées.

Il nous parait intéressant de s’entrainer seulement avec les voiles dans un premier temps pour bien cerner l’impact d’une GV haute dans une manœuvre mixte de récupération. Un voilier ne reste pas longtemps voiles faseyantes dans le lit du vent : mou, il va naturellement abattre pour se retrouver au travers. Au travers, la GV, complètement choquée dans les haubans, commence à porter.

Les différentes manœuvres de récupération sont décrites dans l’article Homme à La Mer.

Remonter l’objet tombé à la mer

Remonter à bord un homme habillé bien trempé n’est – à vue de nez – pas une manœuvre facile. Tous les voiliers ne sont pas équipés de palan d’Homme à La Mer et aucune des options envisageables n’est vraiment triviale. Il faudra faire preuve de souplesse et d’adaptation pour ramener l’équipier par le côté en libérant les filières ou par la plage arrière.

Entrainez-vous à remonter le seau à l’aide d’un palan ou d’une drisse !

Sur la photo ci-contre, le seau est remonté à l’aide de la drisse de spi par l’intermédiaire d’une longe dont le mousqueton facilite l’attache avec l’Objet.

gros plan sur la mise en pratique récupération de l'homme à la mer

La manœuvre en vidéo

Pour vous aider à visualiser la manœuvre dans son ensemble, nous vous proposons la vidéo ci-contre. Vous pouvez voir les actions dans le cockpit et aussi de l’extérieur. Idéalement, il faut arriver le plus lentement possible au niveau de l’objet.

Pour être sur d’arriver tout droit sur l’objet au moment de la phase d’approche, il faut le regarder au travers le balcon à l’avant ou alors les haubans… et rester au même endroit au niveau de la barre !