Une voile jeune

La voile croisière est en aucun cas une pratique élitiste. Tout le monde peut en profiter selon ses envies, ses disponibilités et son budget. Lavoileenligne met en avant la démocratisation technique de la voile et permet à tous d’apprendre la voile en auto-formation ou avec l’accompagnement d’un éducateur sportif voile (moniteur brevet d’Etat). D’autres démarches permettent de naviguer à moindre coût, notamment par la location directe entre particuliers, ou d’embarquer comme co-navigateur pour une sortie a la journée, un weekend ou des destinations plus lointaines.

Nous avons toujours été nombreux à prôner l’ouverture de la voile croisière à tous. Attention toutefois à ne pas perdre de vue trois valeurs fondamentales : l’esprit nature, l’entraide et le respect de l’autre et du milieu.

visuel cours de voile lavoileenligne

Une voile jeune, dans la continuité des valeurs fondamentales

L’esprit nature

La voile, c’est simple : une ou plusieurs coques, une ou plusieurs voiles, du vent et un plan d’eau (mer, océan, lac, ou fleuve). C’est le moyen de transport le plus écologique disponible sur le marché! Quel bonheur d’avancer avec le vent. Aucun effort, plus de moteur, plus de nuisance. C’est une façon de vivre, un « way of life » comme disent les anglophones. Être proche de la nature, la mer, les oiseaux, les criques et les plages désertes, la faune et la flore, nous ressource et nous permet de décompresser au mieux.

A bord il faut être responsable. L’eau et l’électricité sont à consommer avec modération, cela nous rappelle à quel point nous sommes gaspilleurs et inutilement exigeants à terre. Nous retrouvons l’essence même des choses simples : « roots », les racines, nos racines.

Au cours des dernières décennies, les voiliers se sont amélioré tant en vitesse qu’en habitabilité et confort. L’apport de l’informatique nous épargne bon nombres de taches, nous apporte une aide pour connaitre notre position, établir notre route en fonction des vents, du courant, et pour ceux qui veulent aller vite, trouver le meilleur chemin pour se diriger d’un point à un autre. Nous nous sommes tous un peu embourgeoisés.

Esprit nature, es-tu toujours là parmi nous?

Le respect

Le respect c’est l’un des fondamentaux de la vie en société. C’est une limite réelle de notre liberté qui vise intrinsèquement à agrandir celle des autres. Sans démarche purement altruiste, nous pouvons adhérer au respect par égoïsme de projection. Vous n’aimez pas nager avec les méduses? Personne n’aime nager avec les méduses. Nous veillerons ainsi à respecter les règles de base suivantes :

  • Utiliser systématiquement les cuves à eaux noires (holding tank) au mouillage et les vider le plus loin possible de la côte
  • Si le bateau est ancien, utiliser les commodités à terre ou improviser des toilettes sèches
  • Au mouillage comme au port, la musique du bateau ne doit pas gêner les voisins
  • Au port, à couple, on passe avec des chaussures propres, sans faire trop de bruit, et devant le mât pour respecter l’intimité des occupants des bateaux voisins.
  • Garder une empreinte environnementale la plus faible possible (les pépins de melon, les peaux de bananes, les bouteilles et les sacs plastiques vont à la poubelle – la mer n’est pas une poubelle !

L’entraide

Face aux éléments, parfois un peu rude, l’union fait la force et l’entraide est plus que précieuse. Rappelons que la SNSM, c’est 7000 bénévoles qui veillent sur notre sécurité. Sans forcément donner de votre temps en tant que sauveteur officiel, rien ne vous empêche d’aider un bateau à gîter pour qu’il se dégage de la vase avant qu’il ne soit trop tard, de prêter un tournevis ou un peu de son savoir, de donner un paquet de nouille ou un peu d’huile de coude…